Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Les légendes Urbaines


12345...7>>


- Il avait des couilles -

Un jour, il y avait un homme seul qui passait à la douane. Il était le douzième véhicule et devait donc venir à l'écart. L'homme paraissait de plus en plus nerveux et refusait la fouille de son véhicule. Des renforts arrivèrent donc et ce fut un homme qui fouilla le véhicule. Sous les sièges, il trouva deux mallettes verrouillées.

Soupçonnant du trafic de drogues ou du blanchiment d'argent, il demanda au suspect d'ouvrir les deux valises. Il refusa d'abord puis accepta à contrecœur, ouvrit la première avec une clé spéciale. Il y avait près de 100 000€ dedans, en coupures diverses, ainsi qu'un couteau de 8 pouces et demie, très affilé. Selon les douaniers et les policiers de la GRC arrivés sur les lieux entre temps, il s'agissait d'argent sale qu'il transférait de chaque côté de la frontière.

L'homme eut un petit sourire et dit qu'il n'est pas dans un gang, mais plutôt qu'il attend dans les parcs de Paris la nuit avec son couteau et qu'il surgit en disant: "Donne-moi 100€ ou je te coupe les couilles!!" Les policiers croyaient qu'il crânait et qu'il ne voulait juste pas avouer dans quel gang il était, jusqu'à ce qu’un policier  ouvre la deuxième mallette...



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Attention aux échantillons de parfum -

"Mon amie a été approchée hier après-midi dans le stationnement du Carrefour de l'Estrie à Sherbrooke, par deux hommes lui demandant quel parfum elle portait. Après ça, ils lui ont demandé si elle aimerait sentir un échantillon d'une nouvelle fragrance qu'ils seraient prêts à lui vendre à un prix très raisonnable."

L'avertissement est pour vous prévenir d'être prudent si quelqu'un se présente à vous dans un centre d'achats ou un stationnement en vous demandant de SENTIR UN PARFUM qu'ils vendent pas cher. CECI N'EST PAS UN PARFUM - C'EST DE L'ETHER. Lorsque vous le sentez, vous perdez connaissance.



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Trafic d'organes -

Cela se passe il y a quelques années sur le parking d'une grande surface commerciale dans la région de Lille.
Un jeune couple rangent leurs commissions dans le coffre de la voiture, quand la dame s'aperçoit qu'il lui manque un truc ou deux ; elle retourne les chercher, tandis que son mari l'attend au volant. Elle est de retour après un petit moment et constate l'absence de son mari.

Après l'avoir attendu plusieurs heures dans le véhicule et fait le tour du magasin, elle signale sa disparition à la police et rentre chez elle.
3 jours se passent et toujours rien, pas de nouvelles du mari. Le matin du 4ème jour, on sonne à la porte et elle va ouvrir.....surprise, c'est son mari mais il est comme drogué, ne se souvient de rien et a horriblement mal dans le dos!
Aussitôt, elle appelle le médecin qui constate qu'il a subit une intervention chirurgicale faite dans les règles de l'art .

Après examens, il apprendra qu'on lui a ôté un de ses reins........alors trafic d'organes ?



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Snuff movie -

AUVERGNE- Une jeune femme reçoit la visite d'un homme qui lui demande s'il peut téléphoner (sa batterie est morte). L'homme a l'air sympathique, la femme accepte... Elle lui offre un verre, ils discutent...

Mais il se fait tard et la femme lui suggère de rentrer. Il n'en fait rien et continue de lui parler de sa passion : le cinéma. Elle commence à s'inquiéter devant son insistance. Lorsqu'il aborde le sujet Snuff movie, elle pâlit et se souvient de cette histoire morbide où un homme s'incrustait chez des gens pour filmer ses agressions.

Au moment, où elle commence à comprendre, quelque chose sous la veste de son " invité " attire plus particulièrement son attention : le voyant rouge d'une caméra...



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Mauvaise surprise -

Le shérif d'une petite ville du sud des Etats-Unis et son nouvel assistant patrouillent par un beau soir d'été. Ils découvrent en bordure de la ville un jeune couple qui s'est arrêté campé dans un endroit interdit. Le shérif s'exclame :
« - Regarde la bande de jeune ils doivent déjà être en train de faire l'amour. »
Le jeune assistant demande alors au shérif :

« - Que devons nous faire alors ??!!

- Pas « nous », Elmer, « toi », je sais que c'est ton premier jours de travail, mais j'ai confiance en toi, fais exactement ce que je te dit. »

Sur les encouragements de son patron, le jeune assistant sort de la voiture et pénètre dans la tente, il y trouve un jeune couple en train de faire l'amour.

« - Ok les jeunes ceci est la fin des festivités, vous campez dans un endroit illégale et la fille semble un peu jeune, vous êtes en état d'arrestation. »

Le jeune demande alors s'ils peuvent prendre un arrangement, il dit à l'assistant qu'il pourrait avoir de l'argent de ses parents.

« - Tu ne pourras pas acheter ta libération... du moins pas avec de l'argent !!! »

Il le fait sortir de la tente et reste avec la fille et l'oblige à coucher avec lui s'ils ne veulent pas avoir de problèmes.
Il sort ensuite de la tente et dit au shérif :

« - C'est votre tour, ça a marché comme vous me l'aviez dit

- j'espère que tu n'as pas trop fatigué la petite poulette, Elmer !! »

Le shérif entre alors dans la tente et trouve une fille en pleure accroupis sur le plancher, il lui dit :

« - Réveille toi, je vais te faire apprécier ce qu'est l'hospitalité du sud, si tu aimes ces petits garçons, imagine ce que cela sera lorsque tu vas essayer un vrai mâle. »

Il s'apprête alors à l'enfiler par derrière lorsque celle-ci se retourne, il tombe alors dans les pommes....

C'ETAIT SA PROPRE FILLE !!



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Morte de peur -

Une jeune étudiante vient de finir ses études en médecine, avec succès. Pour la féliciter, ses amis décident de lui préparer une initiation.   Un soir, ils déposent donc un doigt humain, pris dans les frigos de l'université, sur sa table de cuisine.

L'étudiante appelle ses amis le lendemain pour leur dire qu'elle n'a pas du tout été effrayée.

Ils corsent donc l'affaire en lui mettant, le soir suivant, un bras entier sous son oreiller, dans son lit. Mais le lendemain ils n'ont aucune nouvelle. Trouvant cela étrange, une de ses amies part donc chez elle, et la trouve dans son lit, morte de peur, le bras humain sur elle, ses cheveux avaient viré au blanc.



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- L'enveloppe -

En Californie, une dame a utilisé sa langue pour humecter son enveloppe et le timbre poste au lieu d'utiliser l'éponge réservée à cet effet. La dame s'était légèrement coupé la langue ce jour là. Une semaine plus tard, elle a noté un gonflement anormal de sa langue. Elle est allée consulter un médecin qui n'a rien trouvé d'anormal. La langue n'était pas endolorie outre mesure.

Deux jours plus tard, sa langue a commencé à enfler d'avantage et devenir vraiment douloureuse à tel point qu'elle ne pouvait plus manger. Elle est retournée à l'hôpital, et a exigé que quelque chose soit fait. Le médecin céda à une radio de la langue qui révéla la présence d'un corps étranger. Il décida alors de la préparer pour une intervention chirurgicale mineure.

Quand le médecin fit une incision à l'endroit où était localisé le corps étranger, une larve vivante de cafard en est sortie. Il y avait donc des oeufs de cafards incrustés sur le rabat de l'enveloppe. L'oeuf s'était donc développé dans la langue de la dame parce que sa salive constituait un milieu chaud et moite propice à l'éclosion des oeufs de cette bestiole...

Interrogé sur cette affaire, Andy Hume qui a travaillé pendant longtemps dans une fabrique d'enveloppe écrit: "Vous ne pouvez pas vous imaginer tout ce qui traîne sur les plateaux d'application de la colle sur les enveloppes. Je n'ai donc pas, durant toutes ces années, touché une enveloppe avec ma langue."



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le tailleur de pierre -

Francis vivait juste devant le cimetière du village où il habitait depuis toute son enfance. Jamais il n'avait eu peur de cet endroit bien évidemment il y était né ! Pour lui la mort c'était la fin et rien de plus, il ne croyait surtout pas à la vie éternelle et aux manifestations d'esprits. Un soir, alors qu'il était assis au salon devant un match de hockey, il entendit une sorte de bruit sourd venant du cimetière, comme si quelqu'un cognait sur quelque chose de dur.

Probablement des jeunes qui s'amusaient encore à briser des épitaphes. Francis décida qu'il ne devait pas les laisser faire et enfila ses souliers pour s'y rendre et surprendre les vandales. Arrivé là-bas, rien... aucune trace de jeunes, tout y était d'un calme plat. Le jeune homme retourne donc chez lui croyant qu'il s'agissait d'un animal peut-être. Pas plus de quinze minutes passèrent quand le bruit se fit réentendre, Francis sauta de sa chaise et couru le plus vite qu'il put pour voir de quelle bête il pouvait bien s'agir.

Arrivé au cimetière, à bout de souffle, Francis se retrouva dans un endroit encore une fois désert. Il retourna à la maison, inquiet de ces évènements étranges et décida de rester sur la véranda attendant que le fameux bruit se manifeste. Et comme il l'avait prévu, il l'entendit à peine plus de 5 minutes après son retour chez lui.

Il retourna au cimetière et tout à coup, il vit derrière une pierre tombale une lumière, une sorte d'aura comme on pourrait l'appeler. Lentement et sans bruits il s'approcha de la source lumineuse et de ses yeux, il vit un homme agenouillé devant une épitaphe qui taillait la pierre avec un petit burin. Étonné Francis demanda aussitôt à l'homme :

"Mais qu'est-ce que vous faites ici à cette heure de la nuit à faire des travaux sur les pierres ? " L'homme se retourna vers Francis qui fut pétrifié en voyant le visage à moitié décomposé du petit homme qui lui répondit en le regardant : "C'est qu'ils ont mal écris mon prénom ! "



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le routier -

Un routier passe voir sa famille entre deux trajets.
Devant sa maison, il roule sur un grand carton d'emballage, sans s'en préoccuper.
Il entre chez lui, dit bonjour à sa femme et demande après son petit garçon.
Son épouse lui explique que le petit joue dans la rue avec des cartons.
L'homme sort alors en courant puis revient complètement hagard :
il avait écrasé son propre fils.



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le mariage -

Un heureux jour pour Sandrine, le jour de son mariage avec Charles.
200 invités pour la cérémonie, plus de 60 à l'Eglise. Le temps venu pour la future mariée de faire son entrée et sa marche sacrée vers l'autel ; l'orgue entame alors son ballet de son chaotique résonnant avec force dans l'église, cinq minutes plus tard toujours pas de Sandrine...


Charles commence à avoir des doutes, il a peur qu'elle se soit désistée a la dernière minute. Il fait signe à sa mère d'aller la trouver et de voir de quoi il en retourne.


Sa mère s'exécute, en entrant dans la pièce elle appelle Sandrine, personne ne répond, elle va dans la salle de bain dont la porte est fixement close, personne.
La fenêtre est ouverte, un cri court d'effroi s'échappa de sa gorge, elle vit Sandrine empalée sur la grille de fer forgé qui entoure l'église. Sa robe immaculée laissait entrevoir des grandes tâches rouges. Son sang s'écoulait jusqu'aux chevilles gouttant à la fin des ballerines roses.


Plus tard on découvrit un mot de Sandrine :


"Charles, je te demande pardon pour cet affront, mais je ne t'aime pas, je ne pouvais t'épouser. Je m'en vais retrouver l'Amour de ma vie, je pensais l'avoir oublié mais il n'en est rien, je te demande encore une fois pardon pour le mal que je te fais, j'espère que tu vivras heureux....
SANDRINE."



  Retour Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



12345...7>>


  Retour

PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0168s - 25/04/2017 10:38:16 - 14

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome