Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service




Perles des assurances



Pages: 1 - 2 - 3


- Quand mon petit a eu cinq ans, la caisse m'en a coupé la moitié.


- Orphelin depuis l'âge de 13 ans, j'ai vécu de droite et de gauche, mais toujours dans le droit chemin.


- Mon mari, pour le moment, est décédé et jusqu'au 20, la quinzaine c'est loin.


- Mon mari est mort depuis deux mois. Que dois-je faire pour le sortir de la caisse ?


- Il y a cinq mois que je suis enceinte et je n'ai pourtant rien touché.


- Avoir des enfants n'est pas à la portée de toutes les bourses.


- Je nourris mon enfant au sein sans arriver à joindre les deux bouts.


- Ma femme étant tombée malade, j'en ai pris une autre pour la remplacer ; comme c'est une jeune fille, dites-moi ce que je dois faire.


- Je me suis marié il y a huit jours, dites-moi comment couvrir ma femme.


- Je me suis soigné avec les feuilles de maladie.


- J'ai été victime d'un accident de la circulation, provoqué par un chien en bicyclette.


- J'ai payé ma prime, alors maintenant c'est vous qui va payer les dégâts.


- Je suis entré dans la terrasse d'un café avec ma 2 CV ; comme il y avait beaucoup de choses, j'en ai cassé beaucoup aussi, il y avait personne ça fait toujours ça de moins. Voilà la liste à peu près :

* 3 tables (pas tellement bien)
* des chaises en mauvais état
* 1 tonneau peint en rouge dans quoi il y avait un genre d'arbuste (le tonneau est pas récupérable mais l'arbuste si).
Il y avait aussi un peu de verrerie mais les bouteilles il y en a pas sans ça c'était pire.
Le restant que j'ai eu endommager c'est pas au café c'est la grille d'un jardin publique qui est à la commune.
C'est comme le banc et le feu rouge.
Il y avait aussi un chien mais il s'est sauvé aussi vite et on l'a pas revu : il a du rien avoir et on sait pas à qui c'est.
Ça pas arrangé ma 2 CV non plus et elle est pas fini de payée.
En déplorant énergiquement je vous salue avec dévouement.
Fernand MASSE.

PS : Ma femme a été comotionnée et aura surement des cicatrices à la figure mais c'est rien, le docteur y a mis des infectants.


- C'est trop facile de dire qu'il n'y a pas de preuve ; vous n'avez qu'a en constituer, je vous paye pour cela.


- La compagnie d'assurances annonçait : "Nous avons obtenu un partage des responsabilités, vous serez indemnisé du quart du montant de vos dommages." Réponse de l'assuré : "J'ai votre lettre et ça ne va pas pour 1/4, je suis assure au 1/3, et je suis pas d'accord".


- J'étais bien à ma droite et en me croisant l'adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m'a heurté, et maintenant il profite de ce que j'avais bu pour me donner les torts. Honnêtement est-ce qu'il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche ? Il faut tout de même raisonner.


- La dame était plein fards, forcément ça m'a éblouit, j'ai perdu le contrôle.


- Je suivais la voiture qui me précédait qui après que je l'ai dépassé m'a suivie, c'est alors, qu'elle m'a choquée en plein derrière, et m'a forcé par la choquer moi aussi le derrière de celle qui était devant.


- Est-ce qu'on pourrait touché bientôt le prêt sur dolori pour la grand mère, cela nous arrangerait pour les vacances.


- Renseignements sur l'état Civil : Nom : MARTIN Prénoms : JULES, ANTHELME, CASIMIR Nationalité : FRANCE Né : OUI


- -Je ne vois pas pourquoi je suis amputé de toute la responsabilité puisque l'autre savait pas conduire non plus.


- C'était un virage tout rond, vous voyez à peu près ce que je veux dire, alors à la fin on perd le contrôle.


- Je ne suis pas responsable du refus de priorité puisque j'avais pas vu venir la voiture, vous pensez bien que si je l'avais en vue je m'aurais arrêté. Je ne comprends pas bien qu'on me reproche une faute que j'ai pas commise.


- Dans un virage à gravillons mon derrière a chassé dans une bouche de pompier.


- Excusez pour le gribouille de ma déclaration : mon crayon marchait pas, j'avais pas de stylo-bille car, n'est-ce pas, quand on part on ne pense jamais d'avoir un accident sans ça on prendrait ce qui faut.


- Il y a 40 ans que j'ai mon permis, aussi en tant qu'usagé de la route, je vous fais remarquer...


- Je vous serais obligé de m'adresser le courrier concernant mon accident avec un de mes amis, Monsieur X rue... à... car, pour ma passagère ma femme n'est pas au courant et il vaut mieux pas. Je compte sur votre compréhension pour ne pas déhonorer un honnête père de famille.


- Ma voiture était en travers mais l'adversaire avait diverses possibilités de m'éviter qu'il n'a pas songé à utiliser.


- J'ai signé le constat mais ça ne conte pas, j'avais pas mes lunettes j'ai rien vu de ce qui était dessus.


- Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m'ont paru terriblement limités. J'ai donc eu la chance de parvenir à faire un constat qui m'est particulièrement favorable. Je pense que vous m'en saurez gré.


- La prime c'est moi qui la paie et vous remboursez les dégâts à l'autre. Tout ça c'est des fumisteries.


- Au carrefour j'ai ralenti, j'ai laissé passer absolument toutes les voitures venant à ma droite que d'ailleurs il n'y en avait pas, j'ai avancé, j'avais été heurté par une 4L qui venait justement de ma droite par un moyen que j'ignore. J'ai heureusement eu le temps de freiner et c'est là que le choc s'est montré sans réticence.


- Le monsieur que vous me dites de témoigner changeait tout le temps de côté c'est bien forcé que ça finisse mal.


- Monsieur, j'ai été vu lundi par votre médecin expert qui m'a examiné, il m'a demandé si j'avais des antécédents, personnellement je n'en suis pas en possession, je pense que c'est à vous de les lui envoyer au plus vite.


- Je n'avais pas vu la voiture arriver et quand je l'ai vue, je n'ai plus rien vu.


- La déclaration de mon adversaire (c'est une femme) est tout-à-fait fausse je vous l'envoi cependant par souci d'exactitude.


- Ayant accroché ses sacoches de vélo au derrière d'une jeune personne qui marchait devant moi je n'ai rien pu obtenir d'elle car elle prétendait qu'elle n'avait pas le nécessaire, je n'y vois que mauvais vouloir de sa part.


- Voulant virer j'ai fait comme il est d'usage, emprunté l'axe médian pour venir de ma droite.


- Après l'accident j'ai du être transporté à l'hôpital Laennec pour me faire penser, ces soins n'ont pas été donnés par le professeur Laennec lui-même, mais seulement par un interné, le professeur me verra demain.


- Je débouchais d'un chemin à une vitesse à proximative de 100 et voilà que je heurte un arbre. L'arbre m'a injecté de ma voiture alors la voiture a continué toute seule avec la jeune fille que j'étais sorti avec.


- J'abordais le carrefour sans penser à rien quand un individu survenant sur ma gauche m'a carrément coupé tout le devant sans se préoccuper des conséquences.





Pages: 1 - 2 - 3







PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0103s - 19/06/2018 08:27:24 - 22 -  Info cookies