Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Bizarre


<<12345 678910...42>>


- Sauterelle rose -

Images N°6053 - Sauterelle rose

L'érythrisme chez les sauterelles

La coloration rose ou rougeâtre peut être un camouflage qui aide certains individus à leur survie dans un milieu composé de plantes rouges. Il est également admis que la mutation érythrique est en fait un trait dominant chez les espèces de sauterelle, même si elle est défavorable, en raison de la coloration majoritairement verte de leur biotope. Par conséquent, la plupart des sauterelles de couleur rose ou d'autres couleurs vives ne survivent pas à l'âge adulte, et cette observation explique leur rareté.

Source : Wikipedia




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Synapturanus mirandaribeiroi -

Images N°6052 - Synapturanus mirandaribeiroi

Synapturanus mirandaribeiroi est une espèce d'amphibiens de la famille des Microhylidae. Cette espèce se rencontre entre 100 et 700 m d'altitude dans le Nord du Brésil, en Colombie, en Guyane, au Suriname et au Venezuela.

Son nom d'espèce, mirandaribeiroi, fait référence à Alípio de Miranda-Ribeiro, zoologiste brésilien.

Source : Wikipedia




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Tatou tronqué -

Images N°6051 - Tatou tronqué

Le Chlamydophore tronqué (Chlamyphorus truncatus) aussi appelé Tatou tronqué ou Tatou nain d'Argentine, est une petite espèce de tatou (12 à 15 cm de long) que l'on trouve dans le centre-ouest de l'Argentine où les habitants l'appellent «Pichi ciego » (petit tatou aveugle). Il a été décrit par Richard Harlan en 1825. C'est la seule espèce du genre Chlamyphorus.

Le Chlamydophore tronqué possède une carapace rose pâle articulée faite de 23 à 25 rangées de plaques osseuses fichées dans sa peau et couvertes d'un épiderme corné. Son ventre est recouvert de longs poils (il a également des poils sous sa carapace). Son pelage est blanc, doux et soyeux. Ses yeux sont très petits et il n'a pas de pavillon auditif.

Le tatou nain d'Argentine est équipé de griffes puissantes et d'une queue en forme de spatule de 2 ou 3 cm. Il est long de 12 à 15 cm et pèse plus ou moins 120 g. Il est le plus petit représentant de l'ordre des Cingulata. Le tatou nain creuse la terre très rapidement et s'enfouit si on l'inquiète. Il creuse le sol de ses pattes antérieures, en appui sur ses membres postérieurs et sa queue rigide. Les membres sont tous terminés par 5 griffes. Il vit dans des galeries et émerge de son gîte au crépuscule pour se nourrir. Le chlamydophore tronqué s'est révélé difficile à élever en captivité, et l'on ignore tout de sa reproduction.

Source : Wikipedia




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- La gazelle de Waller -

Images N°6050 - La gazelle de Waller

La gazelle de Waller (Litocranius walleri), aussi appelée antilope girafe ou gérénuk, est une espèce d'antilope de taille moyenne, caractérisée par son long cou qui fait penser à celui d'une girafe.

La gazelle de Waller présente en outre des membres très fins, de grands yeux et de larges oreilles. Sa robe est presque blanche sur les jambes et le dessous du ventre et fauve clair sur la partie supérieure du corps. Le mâle est le seul à porter des cornes, qui sont fines, courtes et cylindriques.

C'est la seule espèce du genre Litocranius. La gazelle de Waller se nourrit principalement d'acacias qu'elle atteint en se dressant sur ses pattes arrière, elle a un régime phytophage. Après une gestation de 165 jours naissent un et parfois deux jeunes qui dès la naissance ressemblent beaucoup à leurs parents. La gazelle de Waller vit principalement en Éthiopie, au Kenya, en Somalie, et en Tanzanie. Le nom de cette gazelle commémore le révérend H. Waller (1833-1901), un missionnaire en Afrique et ami du docteur David Livingstone. Elle se déplace de la même manière que la gazelle de Mhorr, très gracieusement avec une allure rapide, le cou tendu vers l'avant.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Les araignées-fourmis -

Images N°6049 - Les araignées-fourmis

Araignée ou fourmi ?

Ressembler à une fourmi permettrait à ces araignées dites myrmécomorphes de tromper les prédateurs habituels des araignées en se faisant passer pour une espèce de fourmi agressive.

La ressemblance est étonnante, pourtant, l’absence d’antennes et les 8 pattes permettent de rattacher cet arthropode à la classe des arachnides.

Si, de près, on peut se douter de la supercherie, à quelques dizaines de centimètres il est souvent difficile de faire la différence.

Source : myrmecofourmis




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Un oiseau qui imite une chenille toxique -

Images N°6048 - Un oiseau qui imite une chenille toxique

C'est dans la forêt tropicale humide d'Amazonie qu'une équipe de chercheurs sud-américains menée par Gustavo A. Londoño a réussi à observer la stratégie de survie mise en place par l'oisillon de l'Aulia cendré (Laniocera hypopyrrha). Les conclusions de leur étude ont été publiées dans le journal The American Naturalist. Les scientifiques ont donc pu documenter ce qu'ils pensent être une forme de mimétisme "batésien" pratiqué par l'oisillon de l'Aulia cendré. Ce mimétisme, très rare chez les oiseaux, consiste à imiter un organisme dangereux, toxique ou particulièrement indigeste pour décourager les prédateurs. Dans le cas du petit de Laniocera hypopyrrha le mimétisme est particulièrement poussé. Car il implique un changement de l'aspect et du comportement.

Pour décourager les prédateurs, l'oisillon arbore donc une couleur orange vif, très différente du plumage gris de ses parents. Ce camouflage lui permet de se faire passer pour une chenille de la famille des megalopygidae.(Cliquez-ici pour voir à quoi ressemblent ces extraordinaires chenilles) Une technique efficace car la taille de l'oisillon approche celle de la chenille (environ 14 cm). Le petit de ce passereau tropical ne se contente pas d'imiter l'aspect de la chenille. Mais il effectue aussi des mouvements de la tête rappelant la façon de se déplacer de cette dernière.

Source : sciencesetavenir




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- L'araignée-crabe -

Images N°6047 - L'araignée-crabe

La Thomise variable (Misumena vatia), appelée aussi araignée-crabe en français, est une espèce d'araignée aranéomorphe de la famille des Thomisidae qui regroupe toutes les araignées-crabes.

L'abdomen va en s'élargissant vers l'arrière, et reste plus ou moins arrondi postérieurement. Les deux premières paires de pattes sont plus longues; elles marchent sur le côté comme les crabes.

Source : Wikipedia




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Coco fesse -

Images N°6046 - Coco fesse

Le cocotier de mer ou coco de mer (Lodoicea maldivica) est une espèce de palmiers (famille des Arécacées) originaire des Seychelles, et non des Maldives qui produit la plus grosse graine du monde. C'est un cocotier dont la noix est surnommée coco-fesses et peut faire une vingtaine de kilogrammes. De nombreux noms vernaculaires sont utilisés aux Seychelles : coco-fesse, coco jumeau, coco indécent et cul de négresse. Le terme coco de mer désigne aussi bien le fruit, la graine ou le palmier en entier.




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Velella velella -

Images N°6045 - Velella velella

La vélelle (Velella velella) est un cnidaire hydrozoaire pélagique. Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'une méduse mais d'une colonie de polypes spécialisés. Elle fait partie du neuston, cette catégorie d'organismes aquatiques liés à la surface, et de ce que le biologiste marin Alister Hardy avait décrit sous le nom de « The Blue Fleet » (« la flotte bleue »), aux côtés de deux autres cnidaires : la porpite (Porpita porpita) et la physalie (Physalia physalis).

Elle se présente sous la forme d'un anneau cartilagineux bleu de forme ovale de 6 cm de longueur maximale, la partie centrale, translucide, est parcourue par des motifs ovoïdes de taille décroissante, et est surmontée d'une voile translucide, perpendiculaire au flotteur avec des motifs sinueux. Le flotteur porte des polypes sur sa face intérieure. Elle ne provoque pas d'urticaire pour l'homme. On les retrouve souvent échouées sur les rives au printemps et au début de l'été. Son nom diffère selon les régions et les pays : barque de la Saint-Jean, barque de la Saint-Pierre, méduse voilette, Jack-sail-by-the-wind (anglais), Segelqualle (allemand), velero (Espagnol), barchetta di San Pietro (Italien).

Source : Wikipedia

Photo ci-dessus un Porpita porpita

Porpita porpita

Cette espèce est pélagique, flottant à la surface des océans (pleuston) et faisant partie de ce que le biologiste marin Alister Hardy avait décrit sous le nom de « The Blue Fleet » (La Flottille Bleue), aux côtés de deux autres cnidaires : la physalie (Physalia physalis) et la vélelle (Velella velella). La porpite est notamment la proie du nudibranche Glaucus atlanticus  qui stocke les nématocystes de l'hydrozoaire, et des escargots marins du genre Janthina. (Nous avons déjà étudié le cas du Glaucus atlanticus cliquez-ici pour voir sa fiche)




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Tortue d'or ou Casside dorée -

Images N°6044 - Tortue d'or ou Casside dorée

Les cassides sont des insectes coléoptères de forme ovoïde ou ronde ce qui leur donne souvent l’apparence d’une tortue. C’est pourquoi la casside s’appelle aussi coléoptère-tortue ou encore scarabée-tortue. La tête est le plus souvent cachée, son corselet remontant jusqu’à constituer une sorte de casque. Quelques espèces ressemblent aux coccinelles, d’autres sont très colorées et leur carapace peut prendre une coloration or ou argent mais ces couleurs disparaissent lorsque l’insecte est effrayé et après sa mort. Il prend alors une couleur rouge terne tachetée de noir.

Source : lecomptoirdetitam




Partager par email Lire le 1er commentaire Imprimer



<<12345 678910...42>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.023s - 29/03/2017 09:13:29 - 13

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome