Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Bizarre


<<1...23242526 2728293031...42>>


- Des tissus organiques dans un fémur de T-REX -

Images N°4044 - Des tissus organiques dans un fémur de T-REX

Incroyable découverte et trésor inestimable pour les paléontologues : un fémur de tyrannosaure découvert dans le Montana porte encore des traces de tissus organiques !

C’est en brisant l’os pour le besoin des fouilles que l’équipe de Mary Schweitzer, de l’Université de Caroline, a pu constater la présence « de tissus dans un état de conservation sans précédent ».

Le T-Rex était âgé de 18 ans et a vécu… il y a 70 millions d’années, ce qui rendait très maigres les chances de retrouver comme dans ce cas un os « vivant » !

Premières conclusions des analyses pratiquées sur les tissus : « les vaisseaux sanguins et leur contenu sont similaires à ceux observés dans les os d’autruche », ce qui renforce le lien soupçonné entre les oiseaux et les dinosaures. S’ils arrivent à extraire des extraits de protéines dans les tissus, les paléontologues pourraient en apprendre beaucoup plus sur les aptitudes de ce terrifiant dinosaure, et pourquoi pas, un jour, recréer un T-rex…

Source :futura-sciences.com

Mise à jour 6 juillet 2014

L’os – un fémur de Tyrannosaurus rex âgé de 68 millions d’années – avait été découvert sur un site isolé du Dakota du Sud par un membre du Muséum des Rocheuses (Montana). Celui-ci était étonnamment intact et il s’était avéré que sa partie creuse n’avait pas été envahie par le minerai, ce qui est exceptionnel.

Aucune route ne passant à proximité de ce lieu particulièrement difficile d'accès, le fémur avait été enrobé de plâtre pour le protéger et un appel avait été fait à un hélicoptère. Cependant, celui-ci ne s’avérait pas assez puissant pour transporter l’ensemble ainsi alourdi, et les scientifiques avaient décidé de couper l’os en deux parties. Ils en avaient aussi profité pour prélever des échantillons de la partie creuse. Dans le but d’isoler le contenu du résidu osseux, Mary Schweitzer, de l’Université de Caroline-du-Nord mais qui travaillait alors pour le Muséum des Rocheuses, a plongé des échantillons dans un mélange d’enzymes afin de dissoudre les composés de calcium.

Elle y a découvert une structure de « tissu vasculaire flexible de grande élasticité », contenant aussi des sphérules semblables à des hématies. Mais cette brillante découverte vient de s’assombrir… Selon une nouvelle étude, effectuée par le paléontologue Thomas Kaye, de l’Université de Washington (Seattle), ce tissu ne serait que de la boue bactérienne accumulée à l’intérieur de l’os et qui aurait pris la place autrefois occupée par les vaisseaux sanguins et les hématies.

Observant à nouveau les divers os au microscope électronique, Kaye et son équipe ont aussi noté les minuscules sphères ressemblant à des hématies similaires à celles relevées par Mary Schweitzer. Mais en poussant l’examen plus loin, ils se sont aperçus que ces résidus se retrouvaient dans tout le matériau osseux, y compris dans les os très abîmés. D’où la conclusion du chercheur, qui publie ses observations dans la revue Plos One : il ne s’agit pas de restes de tissus, mais de la trace d'un biofilm de bactéries, c’est-à-dire d’une colonie de bactéries installée à la surface. 

Une datation au carbone suggère d'ailleurs que les résidus trouvés dans l’os de tyrannosaure ne seraient âgés que d’une soixantaine d’années. Schweitzer défend cependant son point de vue en affirmant avoir, elle aussi, envisagé puis rejeté cette hypothèse. Elle souligne que la littérature scientifique est loin de démontrer l’évidence que de tels biofilms puissent apparaître sous la forme de tubes creux comme ceux observés dans l’os fossile. Elle objecte aussi que si c’était le cas, considérant la force de pesanteur, ces couches tubulaires devraient être plus épaisses dans la partie inférieure, ce qui n’est pas le cas ici.

Les deux hypothèses présentent des arguments intéressants… qu’il appartiendra vraisemblablement au temps, et à d’autres recherches, de départager.

Source : futura-sciences.com




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- L'escargot géant africain -

Images N°4043 - L'escargot géant africain

L'escargot géant africain, (Achatina fulica, parfois Lissachatina fulica), est un grand escargot dont les adultes mesurent en général environ 8 cm de long mais peuvent dépasser les 20 cm.

Sa coquille est de forme conique et est deux fois plus haute que large. Sa couleur est brune avec des marques transversales plus sombres. Cet escargot est herbivore polyphage, c'est-à-dire qu'il est peu exigeant en matière de végétaux consommés. Il peut se reproduire 6 à 7 fois par an à raison de 200 œufs pondus à chaque fois (avec un taux de survie de 90 %).

Il devient adulte en six mois et vit en général un an et demi, cependant certains individus ont été maintenus vivant six ans en élevage.

Originaire d'Afrique, l'espèce a été largement introduite en Asie, dans les îles du Pacifique et de l'Océan Indien où sa taille et son taux de reproduction important ont rapidement posé problème en l'absence de prédateurs naturels : outre les dégâts qu'une population incontrôlée peut faire subir aux cultures, Achatina fulica pose aussi un problème de santé publique, étant le vecteur de parasites et d'agents pathogènes dont certains peuvent toucher les êtres humains.

Source : Wikipédia




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Crapaud à 8 pattes -

Images N°4042 - Crapaud à 8 pattes




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le poulet TNR -

Images N°4040 - Le poulet TNR

Le poulet TNR (Totally Naked Rooster) est un mutant sans plumage, monstre créé pour faire réaliser des économies de ventilation aux éleveurs intensifs de volailles.

Source : www.stopvivisection.info

Malgré son apparition bizarre, le poulet rouge-pelé pourrait devenir un succès de supermarché parce qu'il est conçu pour grandir plus rapidement et contenir moins de gras que les poulets normaux. Il sera aussi meilleur marché grâce à son manque de plumes, il n'y a pas besoin de le déplumer.

Source : terresacree.org




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Grenouille Goliath -

Images N°4039 - Grenouille Goliath

La plus grosse grenouille du monde est la grenouille goliath (Conraua goliath).

La plus grande jamais répertoriée mesurait 87,63 cm. Mais, pattes déployées, elle détient la palme du plus grand Anoure avec plus de 1 m de long.

Elle vit dans les régions chaudes de l’Afrique tropicale. Cette grenouille détient également le record de saut en longueur. En un seul bond, elle franchit près de 10 m.

Source : www.dinosoria.com




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Crocodiles siamois -

Images N°4038 - Crocodiles siamois

Découvert le Lundi 25 juin 2001

Non vous ne rêvez pas, les deux crocodiles ci-dessus sont bien siamois, il n'y a aucun trucage !

Nous sommes à 35 kilomètres au Sud de Bangkok. Ici sont élevés des milliers de crocodiles d’eau douce pour sauvegarder cette espèce menacée, mais aussi pour des raisons plus proches du portefeuille, vu les qualités exceptionnelles du cuir de ces bestioles qui présentent de plus l’avantage (d’un point de vue anthropocentriste) d’être inoffensives, contrairement à leur massif cousin égyptien.

Bref, un beau matin, parmi les 20 à 50 oeufs pondus 80 jours plus tôt, survient un événement à la fois exceptionnel, intrigant et insolite : lors de l’éclosion, une, puis deux têtes émergent péniblement de la coquille brisée, un effort de plus pour accéder à la liberté du dehors, un ultime coup de reins et la coquille éclate totalement pour révéler un animal chimérique. Deux têtes, 8 membres, 2 coeurs, 4 reins, mais un seul tube digestif.

Un animal impossible dont les deux bas-ventres sont fusionnés, un animal-miroir, une incongruité naturelle… Une erreur de gastrulation, voilà de quoi il s’agit. Il peut arriver que l’embryon se scinde en deux au cours de son développement tant que les cellules sont encore non-différenciées, cela peut donner des jumeaux. En revanche, au fil du temps, les cellules de l’embryon deviennent de plus en plus cohésives, cimentées entre elles. Il peut également arriver (de manière rarissime) que l’embryon ne se sépare que partiellement en deux. On obtient alors un être formé de deux corps partiellement soudés. Le point d’attache peut être plus ou moins étendu ce qui implique que les organes en commun seront ultérieurement plus ou moins nombreux.

La gastrulation dans ces embryons peut s’opérer sur l’une ou l’autre des masses cellulaires, voire sur les deux, voire sur aucune des deux, bien entendu avec de lourdes conséquences sur la morphologie et la viabilité de l’embryon. Dans de nombreux cas, les embryons n’arrivent pas à terme, ou ne survivent pas à l’accouchement. Pourtant, le crocodile de la ferme de Samut Prakarn a survécu une semaine complète. Aucune opération n’était envisageable, la survie à plus long terme était biologiquement impossible, pour des raisons évidentes.

J’ai oublié de vous préciser l’espèce à laquelle appartenait cet animal : crocodylus siamensis, le crocodile de Siam. Les gens du village avaient surnommé ce (ces ?) crocodile(s ?) Chang et Eng.

Source : thierry.brassac.free.fr




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Chaton à deux visages -

Images N°4037 - Chaton à deux visages

Né vendredi avec quatre yeux, deux nez, deux bouches, mais une seule tête, un chaton a jeté l'émoi toute la fin de semaine à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, en Mauricie, avant de rendre son dernier souffle lundi midi.

Les malformations de ce type sont rarissimes chez le chat. «C'est un phénomène très rare, indique la vétérinaire Isabelle Giguère. Je n'ai jamais entendu parler d'un autre cas auparavant.» Vérification faite, deux histoires similaires ont récemment été rapportées par des médias américains, l'un en décembre dernier en Oregon, l'autre il y a tout juste quelques jours en Ohio.

Les membres de la famille Bastarache-Trudel n'ont pas constaté la difformité de l'animal dès sa naissance, vendredi. «Il n'a aucune difformité sur le reste du corps, explique la mère de famille France Trudel. Alors quand il est couché contre sa maman, il a l'air tout à fait normal puisqu'on voit juste l'un de ses deux visages.»

C'est Valérie Bastarache, l'un des trois enfants de la famille, qui a fait la découverte en montrant les trois nouveaux chatons de sa chatte Comin à son copain.

Jusqu'à dimanche, outre un problème d'équilibre, le curieux animal a semblé en parfaite santé. Samedi déjà, le bruit courait dans le village qu'un «chat mutant» était né chez les Bastarache-Trudel. Dimanche, une trentaine de personnes défilaient chez les Bastarache-Trudel pour apercevoir le chaton, qu'on avait appelé Double Face.

Il a finalement rendu l'âme lundi. Selon la Dre Isabelle Giguère, qui n'a pas examiné l'animal, la malformation aurait été causée par un problème de division cellulaire au niveau du foetus. L'âge de la mère, 10 ans, aurait accru les risques de malformation. Les chances de survie de Double Face étaient très minces, estime la vétérinaire. «Il est probable que plusieurs organes internes, dont le cerveau, avaient aussi des malformations, commente-t-elle. Ces animaux difformes ont rarement ce qu’il faut pour être viables.»

La chatte Comin, qui a donné naissance à une bonne centaine de chatons au cours de sa vie, n’en était pas à son premier accouchement étrange. Un quatrième chaton de la même portée que Double Face n’avait qu’une demi-bouche. Il est décédé à la naissance. Au début de l’année, un chaton est sorti de Comin... trois semaines après ses frères et ses soeurs de la même portée.

 Source : cyberpresse.ca




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Canard adulte à 4 pattes -

Images N°4036 - Canard adulte à 4 pattes

7 Juillet 2006

Zhang Baoxiu, un fermier, nous montre un canard adulte qui a 4 pattes dans le village de Minzhu en Chine.

Le fermier a acheté ce canard en juin 2006. Les deux pattes palmés du canard sont normales, et les deux autres grandissent ensemble.

Le canard peut marcher et nager comme tous les autres canards ! 

Source : neatorama




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Un ver de mer gigantesque ! -

Images N°4035 - Un ver de mer gigantesque !

Cette image provient de la vidéo que vous pouvez voir avec le lien ci-dessous.

A votre avis qu'est ce que cela peut-il bien être ?

Un serpent, un ver de mer..... ?

Mise à jour : 15 juillet 2009

Un plongeur et vidéaste sur la natation au large des côtes de la Floride a découvert le géant ci-dessus, Un ver de mer géant. Cette créature auparavant inconnue a déconcerté les scientifiques !

Source : NBC6




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- La Tortue Chelodina -

Images N°4034 - La Tortue Chelodina

Ce sont les tortues dites "à long cou" ou à cou de serpent car celui-ci peut atteindre la longueur de la carapace.

Elles possèdent 4 doigts aux pattes avant. De moeurs diurnes, elles sont essentiellement carnivores et fréquentent les marais et autres points d'eaux peu profonds.

Ce genre est représenté par 12 espèces, toutes originaires d'Australie et de Nouvelle-Guinée.

Source : wwwedu.ge.ch




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



<<1...23242526 2728293031...42>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0277s - 26/05/2017 18:49:04 - 21

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome