Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Humour Noir




Les autres catégories de Blagues


<<1 234>>


- A l'école -

Le jour de la rentrée, un gosse arrive à l'école en larmes. La maîtresse s'approche de lui

- Qu'est-ce qu'il y a mon petit ?

- OUIIN ! Ce matin maman est allée noyer les 6 petits chats qui viennent de naître !

- Oui bien sûr c'est triste, mais ce n'est pas une raison pour pleurer.

- Mais si, maman m'avait promis que c'est moi qui irait les noyer !



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- T'es le prochain -

Quand j'étais plus jeune, je détestais aller aux mariages parce que mes vieilles tantes et mes grands-parents venaient près de moi, me donnaient une grande tape amicale dans le dos en lançant un joyeux :

- T'es le prochain !

Ils ont arrêté cette stupide blague quand j'ai commencé à leur dire la même chose aux enterrements.



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Chez le médecin -

Le docteur dit à son patient:

- J'ai une mauvaise et une très mauvaise nouvelle à vous annoncer.

- Commencez par la mauvaise

- J'ai reçu les résultats de vos tests.

L'analyse indique très clairement qu'il ne vous reste plus que 24h à vivre.

- 24 HEURES! Mais c'est horrible! C'est incroyable! et vous dites que vous avez une nouvelle encore plus mauvaise à m'annoncer ?

- Oui, ça fait depuis hier que j'essaie de vous joindre pour vous l'annoncer...



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Accident d'avion -

Un avion de ligne tombe dans l'eau en plein Pacifique Sud. Trois survivants seulement : le pilote, un steward et une hôtesse. Ils s'accrochent aux débris qui flottent. Après avoir dérivé pendant une semaine, ils arrivent sur une île totalement déserte.

Au bout de quelques jours, ils commencent à comprendre qu'ils ne seront jamais secourus. La vie s'organise. Ils se construisent une cabane. La nature généreuse leur fournit viande, fruits, eau fraîche. Ils sont beaux, jeunes...


Après 1 mois, l'hôtesse se décide à parler aux deux autres :
- Écoutez, nous sommes seuls... peut-être pour toujours. Nous nous sommes toujours respectés, nous avons notre intimité, tout est très chouette....Mais je sens que nous souffrons d'un certain manque. Je sais que vous n'osez pas en parler, alors je le dis moi-même : je suis d'accord. Il suffit de s'arranger, par exemple, toi les jours pairs, et toi les jours impairs. S'il y a le moindre problème, on en parle.
Enchanté d'avoir pu en parler et de s'être organisé, ils passent des semaines fabuleuses. Chacun à son tour, dans un respect mutuel et une entente exemplaire, l'un les jours pairs, l'autre les jours impairs .


Malheureusement, après deux mois, la fille attrape un virus foudroyant et meurt... Les deux autres sont terriblement tristes, mais la vie se réorganise...
Au bout d'un mois, l'un des deux s'adresse à l'autre :
- Écoute vieux, le temps passe, c'est dur pour toi comme pour moi. Alors autant en parler. Je suis jeune, je suis en manque, ça ne peut pas durer comme ça. Qu'est-ce que tu en penses ?
L'autre le remercie d'avoir osé en parler et tout de suite le rassure en lui disant que c'est la même chose pour lui.
- Tu penses comme moi alors ?
- Oui, je suis d'accord, et si ça ne va pas on en parle.
- D'accord, comment on fait ? Toi les jours pairs et moi les jours impairs?
- D'accord, on essaie.


Ils passent des semaines formidables, mais un soir, l'un des deux dit à l'autre :
- Écoute, on a dit que si ça n'allait pas on en parlait. Eh bien je trouve que ça ne va plus. On est seuls, on est jeunes d'accord, mais ce qu'on fait me gène, c'est contre nature.
- Tu me rassures dit l'autre, j'allais aussi t'en parler. J'aimerais qu'on arrête. De toutes façons les sensations ne sont pas les mêmes qu'avant...
- Tu es d'accord alors
- Oui et toi
- Oui...
- Bon... on l'enterre alors ?

 



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- A l'asile -

José et Denis sont deux malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique. Un beau jour où ils passaient près de la piscine de l'hôpital, José tombe soudainement à l'eau et coule à pic. Denis saute à son tour et va chercher José au fond pour le ramener à la surface. Quand le directeur de l'hôpital apprit l'acte héroïque de Denis, il a immédiatement ordonné de le laisser sortir de l'hôpital. Le Directeur va rencontrer Denis pour lui apprendre la nouvelle,

il lui dit : - Denis, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'apprendre ! La bonne, c'est que nous te laissons sortir de l'hôpital parce que tu as été capable d'accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d'une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental. La mauvaise, c'est que José s'est pendu, dans la salle de bain, avec la ceinture de sa robe de chambre.

Denis surpris répond au Directeur :

- Il ne s'est pas pendu. C'est moi qui l'ai accroché là pour qu'il sèche ...



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Au bain -

Un soir, une maman qui a beaucoup de travail pour laver la vaisselle, repasser les chemises... demande à son mari :

- Dis, puisqu'il n'y a pas de foot à la télé, tu pourrais donner le bain au bébé ?

- Quoi, encore ?! la semaine passée, j'ai déjà sorti les poubelles ! pffffffff.

Le mari emmène le bambin à la salle-de-bain. On entend l'eau couler, puis soudain, le bébé se met à hurler abominablement.

La mère se précipite dans la salle-de-bain. Le bébé est dans la baignoire, il s'agite et hurle. Le père est en train de le tenir fermement par les oreilles et le promène d'un bout à l'autre de la baignoire.

- Mais ça va pas la tête !!! Mais qu'est-ce que tu fais ?!! Un bébé, il faut le tenir dans le creux de ton bras, lui soutenir la tête et le tremper délicatement dans l'eau !

- T'es malade ?!! j'vais m'brûler !!



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Au salon funéraire -

Une petite vieille arrive au salon funéraire pour prendre les arrangements pour son mari qui vient de mourir.

- Quel âge avait votre mari, madame ?

- 98 ans... C'est ça, un bon 98 ans. À peine un an de plus que moi.

- Mon Dieu, madame, dans votre cas, ça ne vaut quasiment pas la peine de retourner à la maison !



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Au stade -

Un homme est assis dans un stade de rugby c'est la finale de la Coupe du Monde, toutes les places sont vendues depuis des mois !

A côté de lui, une place est vide...

Visiblement très irrité, le gars assis de l'autre côté de la place vide lui demande à qui appartient la place, car c'est quand même honteux de laisser une place libre un jour de finale !!

Effectivement, l'homme lui répond que c'est la place de sa femme, qu'ils viennent ensemble au rugby depuis qu'ils sont mariés, mais comme elle vient de décéder il n'y a pas si longtemps...

Le gars de l'autre côté s'excuse et lui présente ses condoléances.

Puis il lui demande :

« Et il n'y avait personne d'autre de la famille ou des amis proches qui auraient voulu sa place ? »

Et l'homme répond :

« Ben si, mais ils sont tous à l'enterrement ! »



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Monsieur le curé -

Le Père Etienne venait de libérer ses ouailles à la fin de la messe ce dimanche, lorsque la Madelène vint le retrouver en pleurant...

- Allons allons la Madelène, qu'est-ce qui ne va pas ?

- Oh m'sieur l'curé, c'est terrible !

- Eh bien quoi ?

- Mon mari... Il est mort la nuit dernière !

- Pas possible !?! Et je n'ai pas pu lui donner l'extrême onction. N'a-t-il pas eu le temps de prononcer une dernière parole, un dernier souhait peut-être ?

- Si m'sieur l'curé, il a dit : "Madelène, arrête tes conneries maintenant et donne moi ce fusil !"



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Dispute de couple -

 

Un couple marié est en train de rouler tranquillement à 90 km/h sur une route. L'homme conduit. Soudain, la femme le regarde enfin et lui dit :

"Ecoute, nous sommes mariés depuis 15 ans, mais je veux divorcer ..."

 

Le mari ne dit rien et se contente d'accélérer, 100 km/h.

"J'ai eu une aventure avec ton meilleur ami et il est bien meilleur amant que toi"

Encore une fois, le mari ne dit rien et se contente d'accélérer, 110 km/h

Elle : "Je veux la maison et les enfants"

Le mari se contente d'accélérer, 120 km/h.

Elle : "Je veux aussi la voiture, le compte en banque et les cartes de crédit ..."

La voiture arrive près d'un mur et le mari encore une fois se contente d'accélérer, 130 km/h.

Elle : "Et toi, que veux-tu ?"

Lui : "Rien, j'ai déjà tout ce dont j'ai besoin !"

Elle "Et c'est quoi ?"

Le mari lui dit juste avant de percuter le mur a 130 : "c'est moi qui ai l'airbag"



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



  <<  Retour dans les Blagues            <<1 234>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0175s - 23/07/2017 20:35:02 - 28

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome