Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Bizarre


<<1...35363738 39404142>>


- Sirène trouvée sur une plage au JAPON -

Images N°3919 - Sirène trouvée sur une plage au JAPON




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Trouvé après le passage du tsunami -

Images N°3918 - Trouvé après le passage du tsunami

Cette image est fausse et non cette bête n'a pas été trouvée après le passage du tsunami car avant la catastrophe du tsunami celle-ci faisait déjà parler d'elle dans des sites de chupacabra !

Cette drôle de tête vraiment horrible est une oeuvre d'art de Charlie White nom de l'oeuvre: Highland Park date: 1999 description:Light jet chromogenic print mounted on plexiglas, Edition of 3, 1 AP 48 x 96 exposé a :Andrea Rosen Gallery, New York.

Je vous invite à visiter son site, cet homme est un artiste et il est capable de créer des choses et personnages vraiment incroyables et presque réels comme la tête ci-dessus !  www.charliewhite.info






Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Elephant Man Joseph Merrick -

Images N°3917 - Elephant Man Joseph Merrick

Voici le visage qu'il aurait eu sans ses diformités

 

Né à Leicester, fils de Joseph Rockley Merrick et de Mary Jane Merrick née Potterton, est l'aîné d'une famille de trois enfants, dont son frère, William, et sa sœur, Marion.

La légende veut que lors d'une parade de la ménagerie Wombwell dans les rues de Leicester, Mary Jane Merrick, alors enceinte de Joseph, trébuche et manque de se faire piétiner par un éléphant. Joseph Merrick attribuera plus tard à cet incident la cause de ses malformations.

Le cas de Joseph Merrick intéressa bons nombres de pathologistes, à commencer par le docteur Treves lui-même qui, après sa mort fit une autopsie détaillée pour chercher à connaître les causes des difformités dont il souffrait. Joseph Merrick lui-même imputait la cause de sa maladie à l'incident dont sa mère avait été victime en ayant été renversée par un des éléphants d'une parade se produisant à Leicester. Toutefois, assez vite on écarta cette hypothèse et aussi celle de l'éléphantiasis, maladie d'origine parasitaire, fréquente dans les pays tropicaux mais rare en Europe.

Très longtemps la cause communément admise fut que Joseph Merrick souffrait de neurofibromatose de type I dite aussi maladie de Recklinghausen, une maladie neurologique et héréditaire qui affecte les tissus et les os et produit dans les cas les plus extrêmes des déformations proche de celle de l'  « Homme Éléphant ».

Mais de récentes recherches génétiques faites à partir de ses ossements ont permis d'établir qu'il souffrait en fait du syndrome de Protée, une maladie génétique qui affecte la croissance des tissus, et produit elle aussi des déformations. Le squelette préservé de Merrick était auparavant exposé à l'hôpital du collège de médecine de Londres. Il n'est désormais plus visible du public.

 



 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Une sirène -

Images N°3916 - Une sirène

Après de nombreuses recherches, nous pouvons enfin affirmer que cette photo est fausse.
En effet il s'agit d'une sculpture de Juan Cabana.
Vous pouvez retrouver sur ce site toutes ses créations : http://www.thefeejeemermaid.com


 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- La centrine commune -

Images N°3915 - La centrine commune

La centrine commune (Oxynotus centrina) est un requin appartenant à la famille des Oxynotidae. Ce poisson appartient avec trois autres espèces au genre Oxynotus. La centrine commune, n'est pas chassée pour sa chaire, mais est souvent accidentellement pêchée dans les filets.
La centrine commune est un requin de couleur brun-noir dont la peau est rugueuse. Chacune des nageoires dorsales est armée d’un piquant qui fait saillie au milieu de la nageoire.




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- La chimère à long nez -

Images N°3914 - La chimère à long nez

Requin ou raie ? Ni l'un, ni l'autre ! Bien que cousin des deux espèces, ce poisson un peu bizarre a été pêché dans le Détroit de Davis, à l'extrême nord du Canada. Plus précisément, dans les eaux glaciales du Nunavut. C'est la deuxième fois seulement que la prise de cette espèce très rare est enregistrée près du détroit d'Hudson.

Le spécimen a d'abord été confondu avec un requin lutin mais les chercheurs ont ensuite pu déterminer que l'espèce pêchée était en réalité une chimère à long nez ou Rhinochimaeridae. Comme son nom l'indique, ce poisson des abysses possède un long nez caractéristique, qui rappelle celui du requin lutin, et des dents acérées. Une épine venimeuse est également située sur le dessus de son corps gris et gélatineux.

Assez peu observé et méconnu des scientifiques, le Rhinochimaeridae peuple les grandes profondeurs des océans. Évoluant à au moins 3.000 mètres de profondeur, il préférerait les eaux tropicales ou tempérées, rendant sa présence dans le détroit de Davis d'autant plus rare.

Source : maxisciences.com

 


 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Oreille sur le dos d'une souris -

Images N°3913 - Oreille sur le dos d'une souris

 

Les scientifiques réalisent des moules d'aspect identique aux organes humains, tels qu'une oreille, avec des fibres de polyester biodégradable ou d'autres polymères. Ensuite, ils transfèrent des cellules osseuses et musculaires sur la forme, puis transplantent le tout sur la souris. Quand l'organe est formé, il est prélevé de la souris, qui bon gré mal gré, tente de survivre après que l'oreille ait été retirée.

Je vous invite à regarder la vidéo afin de mieux comprendre le principe de cette découverte scientifique !

 

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Un veau avec trois narines -

Images N°3912 - Un veau avec trois narines

Un veau avec trois narines






Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Lamproie -

Images N°3911 - Lamproie

Les lamproies sont des vertébrés primitifs, dont la morphologie rappelle celle de l'anguille, au corps allongé et cylindrique, sans nageoires paires (elles ne possèdent qu'une dorsale et une caudale), à la peau visqueuse sans écailles, et qui vivent dans les zones tempérées.

Elles passent cinq à sept ans enlisées dans la vase à l'état larvaire, puis regagnent la mer en deux ans en s'accrochant à d'autres poissons ou à des mammifères marins au moyen d'une ventouse munie d'un anneau de dents tranchantes. Elles percent la peau de leur victime par raclage, puis sucent le sang et les autres liquides qui s'écoulent de la blessure.

Les lamproies sont à la frontière entre les vertébrés et les invertébrés, possédant des vertèbres rudimentaires. Elles ont développé un système immunitaire différent de celui des mammifères, et sont très tolérantes à l'excès de fer. Les lamproies sont comestibles et même appréciées des gourmets (la lamproie au vin rouge est un plat traditionnel de la cuisine bordelaise).

On les consommait au Moyen Âge en galantine ou en pâté en croûte, accompagnées d'une sauce noire confectionnée avec leur propre sang — la lamproie est le seul poisson à être saigné vivant lors de sa préparation.



 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- L'anaconda -

Images N°3910 - L'anaconda

L'anaconda reste le plus grand serpent avec sa longueur de 12 mètres.

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



<<1...35363738 39404142>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.021s - 22/02/2017 18:18:42 - 37

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome