Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Bizarre


<<12 34567...42>>


- Casoar à casque -

Images N°8114 - Casoar à casque

Le Casoar à casque (Casuarius casuarius) est une espèce de grands oiseaux de la famille des Casuariidae. Son nom vient de son nom indonésien « casuari ». C'est une espèce menacée d'extinction.

Le Casoar à casque est un très grand oiseau d'environ 1,50 à 1,80 m, pesant jusqu'à 75 kg, au plumage ressemblant à une chevelure noire et rêche, avec un casque vert brun qui surplombe la tête, un cou et une face bleus, une nuque verte avec deux caroncules rouges pendant sous le cou. Ses pattes sont grosses et puissantes, terminées par trois doigts : le doigt intérieur porte une griffe aussi dangereuse qu'un poignard.

Mâle et femelle ont le même plumage mais la femelle est plus grande avec un casque plus haut et des parties dénudées plus colorées. Les jeunes ont un plumage brun avec les parties dénudées plus pâles que les adultes.

C'est un animal solitaire avec une femelle dominante : c'est elle qui choisit le mâle avec lequel elle s'accouplera. Si deux animaux se rencontrent, le mâle se retirera devant une femelle ; s'il s'agit de deux mâles, ils se défieront en grondant et en dressant leurs plumes jusqu'à ce que l'un des deux s'écarte.

C'est un animal solitaire qui vit en couple uniquement pendant la saison des amours qui dure de juin à octobre. Le mâle construit un nid sur le sol dans lequel la femelle pond 4 œufs. Alors que la femelle s'en ira aussitôt après, éventuellement pour s'accoupler avec un autre mâle qu'elle choisira, le mâle va couver les œufs et élever les petits pendant une année au moins. Il est très dangereux à ce moment-là. En raison de la destruction de son habitat, de la circulation automobile et de sa chasse dans certains pays, il est considéré comme espèce menacée.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Les Moeraki Boulders -

Images N°8113 - Les Moeraki Boulders

Si vous avez l’occasion d’aller dans le sud de la Nouvelle-Zélande, à Koekohe Beach, vous aurez l’occasion d’apercevoir des centaines d’énormes rochers éparpillés sur la plage. Entre phénomène poétique et mystique, les explications restent floues.

Les « boulders » se trouvent près de Moeraki, un petit village de pêcheurs se situant sur la côte est de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, chaque « boulder » pèse plusieurs tonnes. Certaines boules sont parfaitement conservées alors que d’autres sont ouvertes et laissent apparaître une croûte orangée cristalline ainsi qu’un noyau creux. Ces gros rochers hémisphériques sont surnommés les « Moeraki Boulders » et la légende veut qu’il y a 60 millions d’années, des dépôts de calcaires se soient accumulés autour d’une particule servant de noyau. Ces rochers alors formés auraient été amenés sur la plage grâce aux vagues.

Les populations autochtones prétendent quant à elle que les rochers proviennent d’un canot géant renversé. En effet, dans la mythologie maorie, une embarcation surnommée Āraiteuru aurait transportée les ancêtres du peuple Ngai Tahu, cette embarcation décrite comme une pirogue géante se serait échouée au large de la Nouvelle-Zélande il y a plus de mille ans. Si on en croit la légende, les hauts-fonds rocheux qui s’étendent au large de Shag Point représentent la coque pétrifiée de la pirogue échouée, le promontoire rocheux à proximité est le corps du capitaine du Āraiteuru et les « Moeraki Boulders » appelés par les Maories « te ka-hinaki » seraient des paniers de stockages.

Pour les scientifiques, les « Moeraki Boulders » sont composés de boue, de limon et d’argile et auraient été façonnés par l’érosion côtière. Ces roches seraient de magnifiques phénomènes géologiques et auraient été formées il y a plus de 60 millions d’années. Ce phénomène a été observé également au Costa Rica, où une centaine de boules de pierres ont été découvertes dans le sud du pays. Des cas de roches hémisphériques ont également été observés en France, en Russie, sur l’Île de Pâques, en Bosnie, en Chine et en Afrique du Sud.

Source : Citizenpost

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- La spatule rosée -

Images N°8112 - La spatule rosée

La spatule rosée (Platalea ajaja quelquefois classée dans le genre monotypique Ajaja) est une espèce d'oiseau aquatique de la famille des Threskiornithidae. Il se reproduit surtout en Amérique du Sud, dans les Antilles et sur les côtes du golfe du Mexique aux États-Unis.

Cette espèce est très facilement reconnaissable. Elle mesure 80 centimètres de haut avec une envergure de 1,2 mètre. C'est un échassier aux longues pattes, au long cou avec un long bec en forme de spatule. Les adultes ont une tête grise à vert pâle dénudée, le cou, la poitrine et le dos sont blancs, le reste du plumage étant d'un rose foncé. Le bec est plat et gris. Les deux sexes sont semblables mais les jeunes ont les plumes de la tête blanches et le rose du plumage est beaucoup plus clair. Le bec est jaunâtre ou rosâtre.

À la différence des hérons, ils volent avec le cou en extension. En 2006, on a retrouvé un oiseau bagué vieux de 16 ans, c'est le plus vieil oiseau de l'espèce connu.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Scorpion bleu -

Images N°8111 - Scorpion bleu

Le Pandinus imperator peut atteindre 20cm à l’âge adulte, c’est l’un des plus grand scorpion du monde. Il peut vivre entre 5 et 8 ans, on le trouve en Afrique occidentale du Gabon au Togo dans la forêt tropicale.

Le scorpion Empereur a un corps noir allant du bleu foncé, au vert et au noir et a une substance fluorescente au niveau de l’exosquelette, il devient bleu-vert à la lumière ultraviolette. Il adore creuser des terriers, mais se contente parfois de se cacher sous une roche ou de grimper dans un arbre. L’animal est calme, mais les femelles gestantes ou avec leurs petits peuvent se montrer particulièrement agressives.

C’est un animal nocturne, il mue de 5 à 7 fois au cours de sa vie. Pour capturer ses proies il utilise ses puissantes pinces (pédipalpes) bien plus que son venin. Il se nourrit d’insectes, d’araignés, des scorpions et de petits rongeurs. Il peut vivre en altitude à plus de 5500 mètres ou en profondeur dans des grottes. Le scorpion empereur est une espèce menacée et protégée depuis plusieurs années.

Source : One36




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Le Putois marbré -

Images N°8110 - Le Putois marbré

Le Putois marbré (Vormela peregusna) est une espèce de mammifères de la famille des Mustélidés. C'est la seule espèce du genre monospécifique Vormela. Il est aussi connu sous le nom de Putois de Pologne. Les populations de ce petit carnivore des déserts du centre de l'Eurasie ont beaucoup déclinées depuis le début du XXIe siècle, ce qui rend l'espèce désormais vulnérable à cause de la perte de son habitat.

C'est un petit mammifère terrestre et fouisseur. Il a un régime alimentaire carnivore et chasse principalement des rongeurs comme les écureuils terrestres ou les gerbilles, ainsi que des oiseaux. Il fréquente les zones semi-désertiques à désertiques et les steppes de centre de l'Eurasie. On le trouve dans les régions sableuses.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Zeus le chien le plus grand du monde est mort -

Images N°8109 - Zeus le chien le plus grand du monde est mort

C'est en 2012 que Zeus, qui vivait dans le Michigan (Etats-Unis) avec sa famille, avait fait son entrée très remarquée dans le Guinness Book des records, détrônant Georges, un autre Grand Danois.

1,2 mètre au garrot, 2 mètres lorsqu'il se tenait de bout sur ses pattes arrière, 70 kg sur la balance… Zeus prenait de la place dans la famille Doortag. Lui, qui mangeait en moyenne 14 kg de croquettes en quinze jours, est "mort de vieillesse", a indiqué sa famille au Kalamazoo Gazette.

En général, cette race de chien a une espérance de vie de 6 à 8 ans, mais sa taille inhabituelle a sans doute fatigué son cœur. "Il va vraiment nous manquer, a affirmé Kevin, son maître. C'était un super chien." Il va laisser un grand vide, autant à sa famille qu'aux enfants de la région.

Zeus était en effet un chien de thérapie et visitait régulièrement écoles et hôpitaux. "On a dû acheter une camionnette pour le transporter et s'il vous marche sur le pied, vous avez un bleu", expliquait Denise Doortag, sa maîtresse, lorsque Zeus est officiellement devenu le plus grand chien du monde, ajoutant qu'il adorait s'asseoir sur leurs genoux. Aimer, c'est souffrir un peu… "La question qu'on me pose le plus souvent, c'est est-ce que c'est un chien ou un cheval?’" s'amusait sa maîtresse.

Source : Wamiz




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Écureuil géant Ratufa -

Images N°8108 - Écureuil géant Ratufa

Caractérisé par sa taille impressionnante (40 cm sans la queue), l'écureuil géant d'Inde appelé également grand écureuil de Malabar ou taguan, est comme les autres écureuils, un animal arboricole. Construisant son abri dans les cavités des arbres, et passant ses journées de branche en branche, l'écureuil géant d'Inde dont la nourriture est essentiellement composé de fruits, de fleurs et de graines, ne dédaigne pas non plus les insectes et les oeufs des oiseaux. Généralement solitaire et discret, le taguan, d'une méfiance absolu, ne se laisse pas découvrir facilement. Menacé aujourd'hui par la déforestation, et les hommes, l'écureuil géant d'Inde participe activement au maintien de la biodiversité, grâce aux graines qu'il dissémine après avoir déféqué.

Source : Diconimoz

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Dynastor darius darius -

Images N°8107 - Dynastor darius darius

Le Dynastor darius darius est un grand papillon que l’on trouve essentiellement du côté de Trinidad. Sa particularité ? Sa chrysalide prend l’apparence d’un serpent avec une illusion parfaite. On croirait se retrouver face à une tête de vipère du Gabon et la ressemblance est tout simplement hallucinante. Cette incroyable transformation ne dure que 13 jours et permet d’effrayer les éventuels prédateurs avant que le papillon ne soit à même de prendre son envol.

Source : Hitek




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Jaguarondi -

Images N°8106 - Jaguarondi

Le Jaguarondi (Puma yagouaroundi) encore appelé eyra ou chat loutre est une espèce de félins d'Amérique de petite taille et à la robe uniformément noire, gris-brun ou rousse. Habitant tant les forêts primaires que les prairies, il se répartit du sud des États-Unis à l'Argentine.

Facile à apprivoiser, il fut utilisé comme chat domestique par les populations pré-colombiennes et pourrait être le seul félin à vivre en couple.

Le Jaguarondi ressemble à un chat au corps tout en longueur avec ses petites pattes fines et sa longue queue mince. La tête, petite et aplatie, porte de petites oreilles arrondies. Les yeux de couleur bleue à ambre foncée sont rapprochés et cerclés de poils clairs. 

 Bien que l'on rencontre plus fréquemment les formes grises et noires en milieux humides et les formes rousses en milieux arides, il arrive que dans une même portée naissent indifféremment des jaguarondis roux et des brun-gris. Le terme « eyra » s'applique essentiellement à la forme rousse, dont on pensait autrefois qu'il s'agissait d'une espèce différente du jaguarondi. Le poil n'a pas la même teinte sur toute sa longueur, d'où une impression de changement de couleur lorsqu'il se hérisse : chez les chats domestiques, on dit que ce type de robe présente un « ticking » ou est « agouti ». Une étude génétique sur plusieurs allèles responsables du mélanisme révèlent que la forme rousse est ancestrale et que la robe foncée est le résultat d'une évolution. Le Jaguarondi naît tacheté et prend sa coloration unie rapidement.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Les martes ou martres -

Images N°8105 - Les martes ou martres

Les martes ou martres (Martes) sont un genre de la famille des Mustélidés. Celles-ci sont les plus caractéristiques de cette famille de petits mammifères carnivores : digitigrades à cinq doigts, oreilles arrondies, queue longue et touffue. Ce genre a été décrit pour la première fois en 1792 par le scientifique français Philippe Pinel (1745-1826).

On en rencontre abondamment dans les forêts et bois d'Eurasie. Cette martre ne s'approche pas beaucoup des habitations humaines contrairement à sa cousine la fouine.

Son pelage est brun, ses pattes et sa queue plus foncés, sa tête plus claire. La bavette (à hauteur de la gorge et du haut de la poitrine) est jaune orangé et presque toujours d'un seul tenant. Ce trait distingue en général la martre de la fouine (bavette blanche et bilobée chez cette dernière). De près, d'autres critères la différencient de la fouine : truffe brun-noir, oreilles plus saillantes et bordées de jaune, plante des pieds très poilue. Le meilleure critère reste l'observation de la dernière molaire supérieure qui n'a pas d'encoche du côté externe. La longueur de son corps varie de 51,3 à 65,9 cm pour le mâle et de 46,5 à 57,5 cm pour la femelle. Sa queue de 17 à 28 cm. Adulte, un mâle pèse de 830 grammes à 2,200 kg et une femelle de 750 grammes à 1,264 kg. Il en ressort que l'espèce Martes martes est une des plus grandes espèces du genre, plus grande que ses cousines Martes americana (Martre d'Amérique) et Martes zibellina (Zibeline, d'Eurasie). De plus, les Martres d'Europe occidentale (plus particulièrement au Danemark) et du Caucase sont plus grandes (donc plus lourdes) que celles d'Europe orientale.

Source : Wikipedia

 




Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



<<12 34567...42>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0309s - 24/02/2017 18:14:12 - 35

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome