Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service




Vous en êtes à votre premier enfant ?


Tout vous paraît comme une montagne? Ne vous en faites pas, ça passera avec les enfants suivants... Un père de famille nous le prouve dans ces différents événements:

SENTIR LE BÉBÉ BOUGER POUR LA PREMIERE FOIS

Au 1er enfant: Je plaçais ma main sur le ventre de ma femme chaque fois que j'en avais la chance pendant 2 mois. Heures après heures, j'attendais ce moment magique, quand finalement je l'ai senti bougé. Nous avons appelé tous nos amis pour leur faire part de cette expérience touchante.

Au 2e enfant: Quand le bébé a bougé pour la première fois, ma femme m'a appelé au bureau. J'ai quitté le bureau en toute vitesse pour aller à la maison et sentir le bébé bouger. Nous avons parlé de cette expérience dans les quelques lettres que nous avons écrit à notre famille.

Au 3e enfant: Elle m'a dit que le bébé avait bougé. Je lui ai dit que j'irais voir à la prochaine pause commerciale du match de football. Je l'ai finalement manquée parce que sa mère l'a appelée. J'ai finalement senti le bébé bouger vers la fin du troisième quart.

Au 4e enfant: Nous étions au lit lorsque qu'il a bougé. Je me suis retourné et j'ai dit à ma femme « Peux-tu faire quelque chose pour qu'il arrête de bouger, j'essaie de dormir! ». On s'est vite rendu compte qu'il n'allait pas arrêter de sitôt, alors nous nous sommes levés et avons commandé une pizza.



LE VOYAGE A L'HOPITAL

Au 1er enfant: Chaque fois qu'elle avait la moindre petite contraction, nous nous précipitions à l'hôpital. Je prenais ma femme dans mes bras et je la couchais sur le siège arrière que j'avais rempli d'oreillers pour qu'elle se sente bien.

Au 2e enfant: On calculait les contractions. Lorsqu'elle en avait 3 en moins de 30 minutes, on se précipitait à l'hôpital. Elle s'asseyait sur le siège avant que j'avais incliné pour son confort. J'avais aussi mis un oreiller pour sa tête et un pour ses pieds.

Au 3e enfant: J'ai quitté le bureau quand elle m'a dit qu'elle avait des contractions répétées. Quand elle en a eu 5 de suite, on a été à l'hôpital. Je lui ai donné un oreiller pour la route.

Au 4e enfant: Quand elle m'a appelé pour me dire qu'elle avait de grosses contractions, je lui ai dit de prendre l'auto et de se rendre à l'hôpital, que j'irais la rejoindre dès la fin de mon travail. Je lui ai aussi rappelé de ne pas oublier les oreillers.



LES PREMIERS PAS

Au 1er enfant: Ma femme s'est emparée de l'appareil photo. Je me suis emparé de la caméra vidéo. Ma femme a pris 4 rouleaux de films. Nous avons immédiatement couru chez un détaillant qui développe les films en 1 heure et nous avons demandé les 4 rouleaux en double. Nous avons pris la meilleure photo et nous l'avons fait laminer en grand format. Nous l'avons accrochée dans le hall d'entrée. J'ai payé un studio professionnel pour faire de mes 4 heures de film sur ma caméra vidéo un documentaire d'une heure avec musique de fond et description de chaque événement.

Au 2e enfant: Nous avons pris un rouleau de film complet et en gros 5 minutes de vidéo. Le lendemain, nous avons apporté le film chez un détaillant qui développe en 24 heures. J'ai pris la plus belle photo et je l'ai mise dans mon porte-feuille.

Au 3e enfant: Je n'ai pas réussi à trouver la caméra et il ne restait que 5 poses dans l'appareil photo. Nous avons pris les 5 poses. Je ne me souviens pas si nous l'avons fait développer.

Au 4e enfant: J'ai couru pour m'emparer de la caméra. Je l'ai placée assez haut pour que le bébé ne puisse pas l'attraper.



LA PREMIERE FOIS QUE L'ENFANT TOMBE ET SAIGNE

Au 1er enfant: Ma femme et moi avons accouru vers le bébé. Nous l'avons enveloppé dans une couverture et nous avons immédiatement été aux urgences. Il n'y avait aucun dommage mais nous avons quand même passé la nuit avec lui dans sa chambre juste au cas ou il recommencerait à saigner.

Au 2e enfant: Nous nous sommes approchés du bébé et nous lui avons immédiatement mis des pansements. Nous avons passé 2 heures à le surveiller et à jouer avec lui pour le réconforter.

Au 3e enfant: Nous avons placé un bandage sur sa blessure et nous l'avons ensuite couché dans son lit. On a ensuite pu continuer à faire nos choses.

Au 4e enfant: J'ai dit à ma femme que s'il pleurait encore dans quelques minutes, nous devrions aller voir s'il ne s'est pas fait mal pour de vrai. Comme il n'a pas cessé de pleurer, je lui ai crié que ça arrêterait de faire mal lorsqu'il arrêterait de pleurer.





PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.0203s - 24/02/2017 18:14:21 - 37

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome