Images
Spéciales
Les Coins
Blagues
Vidéos
Jeux Flash
Animations
Trucs Fun
Divers
A Votre Service





Fonctionnaires




Les autres catégories de Blagues


123>>


- Les bottes du petit garçon -

C'est l'histoire vraie d'une institutrice de dernière année de maternelle, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde ...

Un des gamins, pour aller en récréation, lui demande de l'aide pour mettre ses bottes et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler.

Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit : "Elles sont à l'envers, maîtresse".

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds... Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds.

Et là, le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "C'est pas mes bottes".

A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant .... Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.

Elle dit alors : "Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot. Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : "C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre".

Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re- re- mettre ses bottes. L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi. Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : "Où sont tes gants?".

Et le gamin de répondre le plus simplement du monde : "Pour pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes."



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Rêver d'un nain -

C'est l'histoire d'un homme qui va chez son docteur, avec une tronche pas très nette, du genre "j'dors pas la nuit".

- Docteur, aidez-moi, je vous en supplie. Je n'arrive plus à dormir car toutes les nuits, je rêve qu'un nain vient me voir et qu'il me dit: "Viens, on va faire pipi" Alors, moi, je fais pipi au lit et c'est une catastrophe. Ma femme veut me quitter, au bureau je n'arrive même plus à rire des blagues de mon chef, et j'ai honte !!!

Le docteur lui dit : La seule solution, c'est que dans votre rêve, lorsque le nain vient vous chercher pour faire pipi, vous lui dites: NON ! Je n'ai pas envie de faire pipi ! Et vous arrêterez de pisser au lit.

Le type s'en va et revient chez le médecin une semaine plus tard avec une tronche incroyable, c'est devenu une loque humaine. "Docteur, ma femme m'a quitté, mes enfants sont en échec scolaire et j'ai perdu mon travail"

- Mais vous n'avez pas suivi mon conseil ?

- Si, quand le nain vient me chercher, il me fait : -"Viens, on va faire pipi"

Alors je lui dis: NON, j'ai pas envie.

Et alors il me répond: "Ben alors viens, on va faire caca..."



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Entretien d'embauche -

Un candidat se présente pour un emploi dans une grande société.

Le chef du personnel lui dit : - Pour ce poste, nous recherchons quelqu'un de réellement responsable.

Et l'autre s'écrie : - Alors là, pas de problème ! Dans ma dernière place, chaque fois que quelque chose n'allait pas, ils disaient tous que c'était moi le responsable !...



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Un avocat très malin -

Un avocat défendant un homme accusé de vol à l'étalage essaya cette défense créative :

« Mon client a innocemment introduit son bras à travers la fenêtre, le ressortit avec quelques bijoux. C'est son bras et point lui que l'on doit punir. »

Avec un sourire, le juge lui répondit :  « Bien Maître, utilisant votre logique, je condamne le bras de l'accusé à une peine d'emprisonnement d'un an. Il peut accompagner son bras en prison ou pas, à lui de choisir... »

A ces mots, l'avocat hilare, s'approche de son client, l'aide à décrocher son bras artificiel, le laisse sur la table et quitte le tribunal avec son client, libre...



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Au bureau de Poste -

Il était une fois un homme qui travaillait au bureau de poste. Son travail consistait à traiter le courrier qui était mal adressé ou dont les adresses étaient inexistantes. Un jour, il vit une lettre adressée d'une main tremblante à Dieu. Comme il ne pouvait pas la traiter, il pensa trouver une adresse de retour à l'intérieur.

Il l'ouvrit et lut : "Cher Dieu, Je suis une vieille veuve de 93 ans, qui vit sur une très petite pension. Hier quelqu'un m'a volé ma sacoche.Il y avait 100 euros à l'intérieur, c'était le seul argent qui me restait jusqu'à mon prochain chèque de pension. Dimanche prochain, ce sera Noël et j'ai invité deux de mes vieux amis à souper. Sans argent, je suis maintenant incapable d'acheter de la nourriture pour les recevoir. Je n'ai pas de famille qui puisse m'aider, vous êtes maintenant mon seul espoir. S'il vous plait pourriez- vous me venir en aide Sincèrement,... "

Le postier fut très touché. Il montra la lettre à tous ses collègues du bureau de Poste. Chacun d'entre eux mit la main à la poche et donna quelques euros. Après avoir fait la tournée du bureau, il avait collecté 96 euros. Fier de son coup, il en mit le contenu dans une enveloppe et la fit livrer à l'adresse de la vieille dame. Pour le reste de la journée tous les employés ressentaient bien-être intérieur d'avoir contribué à un beau geste de générosité Noël venait de passer et quelques jours plus tard, une autre lettre arriva, adressée à Dieu, et encore écrite par la vieille dame. Tous les employés s'attroupèrent autour du bureau de l'homme.

Alors il ouvrit la lettre. Il était écrit : Cher Dieu, Comment pourrais-je vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi ? Grâce à votre geste de générosité et d'amour j'ai pu recevoir dignement mes deux amis en leur préparant un magnifique repas de Noël Ce fut une très belle journée et j'ai avoué à mes amis que si la chose a été rendue possible, c'est grâce à vous et au beau cadeau que vous m'avez fait . Au fait, il manquait 4 euros sur le montant. J'ai bien peur que cela ait été volé par ces sales cons d'employés malhonnêtes du Bureau de Poste!!!



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Blagues courtes -

Quelle est la différence entre un baril de lessive et un commissariat de police ?

Dans un baril de lessive, on trouve toujours au moins deux agents actifs !


L'adjudant et ses soldats Un adjudant explique aux soldats la théorie de la gravitation : - Si, par exemple, vous jetez une pierre en l'air, elle va retomber sur terre ! Eh bien, c'est ça la gravitation !

- Et si la pierre tombe dans l'eau ? demande un soldat.

- Dans ce cas, ce n'est plus de notre compétence, fait l'adjudant, c'est du ressort de la marine !



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le Douanier -

Juan arrive d'Espagne à la frontière séparant l'Espagne et la France à mobylette avec un gros sac sur ses épaules.

Le douanier l'arrête et lui demande : - Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?

Il répond : - Du sable.

Le douanier, incrédule, lui dit : - On va voir ça... Descends de la mobylette .

Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol.. Il fouille dedans sans rien y trouver.

- C'est bon, lui dit-il. Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa mobylette. Une semaine plus tard, la même chose se produit.

Le douanier demande à Juan : - Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?

Juan répond : - Du sable.

Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse. Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il laisse donc Juan repartir sur sa mobylette . Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent. A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable. Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable.

Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en mobylette avec son sac de sable. Un beau jour, alors qu'il est en retraite, le douanier prend ses vacances en Espagne et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage .

Le douanier se décide finalement à lui demander : - Écoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose. Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...

Juan esquisse un petit sourire et répond : - Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.

Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse : - Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?

- Des mobylettes …



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Tel est pris qui croyait prendre -

C'est un policier qui arrête un automobiliste et décide de s'amuser à ses dépens.

Flic - Bonjour Monsieur vous venez de brûler un stop, je dois sévir mais comme aujourd'hui je suis de bonne humeur, je vous offre une chance de vous rattraper.

Automobiliste - Ha oui ! , que dois-je faire ?

Flic - Je vous pose 2 questions, si vous répondez juste je fais sauter votre amende.

Automobiliste - D'accord.

Flic - Qu'est-ce qui a 4 roues et un volant ?

Automobiliste - Une voiture ?

Flic - Oui mais laquelle ? une Toyota, une Volvo, une Mercedes ? désolé je ne peux pas considérer la réponse comme juste .

Je vous pose la 2ème question. Qu'est-ce qui a 2 roues, un guidon et un moteur ?

Automobiliste - Une moto ?

Flic - Oui mais, laquelle? une Suzuki, une Honda, une Kawasaki ?... navré mais je dois vous remettre une contravention avec amende...

Avant de partir l'automobiliste demande :

- Je peux aussi vous poser une question ?

Flic - Bien sûr...

Automobiliste - Qu'est-ce qui fait les 100 pas sur un trottoir en mini-jupe, un petit sac en bandoulière et qui fait de beaux sourires aux automobilistes ?

Flic - Une pute ?

Automobiliste - Oui mais laquelle ? ta mère, ta soeur, ta femme ou ta fille ?



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer






- Les cannibales -

Décidés de se mettre à l'heure moderne, quelques cannibales font leurs classes en informatique et offrent leurs services à une boîte.

Leur compétence impressionne, mais à l'embauche on est tout de même inquiet...

Mais les cannibales promettent de n'embêter personne.

Quatre semaines plus tard, le directeur revient et leur dit : - Vous travaillez très bien. Mais il nous manque une femme de ménage, est-ce que vous savez ce qu'elle est devenue ?

Les cannibales jurent n'avoir rien à faire avec cette histoire.

Dès que le directeur est parti, le chef des cannibales demande : "Quel est le con parmi vous qui a bouffé la femme de ménage ?"

Le dernier au fond répond d'une petite voix :

- C'est moi...

Le chef des cannibales : - Pauvre imbécile, depuis 4 semaines, nous ne nous nourrissons que de chefs de service, d'ingénieurs et d'avocats afin que personne ne remarque rien et toi, il faut que tu bouffes la seule qui travaille !!!



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer




- Le Lion et le Boa -

Un lion rencontre un boa pour la première fois. Intrigué, il lui demande :

- T'es bizarre comme bestiole... Tu fais comment pour te déplacer ? T'as même pas de jambes !

- Et bien, c'est simple, je me déplace en rampant...

- Ah, ok ! Le lion commence à repartir, mais encore intrigué il se retourne et demande au serpent :

- Excuse moi, mais comment tu fais pour te reproduire ? T'as pas de testicules...

- T'es chiant à la fin ! De quoi tu te mêles, je ponds des oeufs et je n'en ai pas besoin...

- Ah ok... Le lion reprend son chemin mais il se retourne à nouveau :

- Je suis désolé de te déranger encore... Mais tu fais comment pour te nourrir ? T'as pas de mains ?

- T'es vraiment chiant toi ! J'ouvre grand ma gueule comme ça et j'engloutis ma proie direct !

- Ok... mais... Si j'ai bien compris, tu rampes, t'as pas de couilles, t'as une grande gueule...

Tu ne serais pas chef de service par hasard ?...



  Retour dans les Blagues Partager par email Soyez le 1er à laisser un commentaire ! Imprimer



  <<  Retour dans les Blagues             123>>



PARTAGER LA PAGE PAR E-MAIL
OU









© Akenini.com  -  Akenini.fr  -  Bonplan.akenini.com  -  Version 3  -  Toute reproduction interdite - 0.025s - 23/02/2017 03:30:15 - 37

   Pour une navigation optimale sur le web, télécharger la dernière version de votre navigateur web. Akenini vous recommande: Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Firefox Pour une navigation plus rapide sur le web, utilisez Google Chrome